Comme vous le savez déjà, je rêve d’un jardin de roses, et d’une bibliothèque secrète. Mais ça n’est pas tout ! Ma demeure imaginaire s’enorgueillit également d’une volière lumineuse où s’ébattent des oiseaux du bout du monde, d’un grenier aux coffres remplis d’antiques toilettes, d’un extravagant cabinet de curiosités, d’un jardin d’hiver romantique… Et d’un salon chinois - ou, plus précisément, d’une Chambre de Thé aux allures japonisantes qui, été comme hiver, aurait les effluves fraîches des fleurs de cerisier. Aujourd’hui je vous propose, le temps d'un article, de venir m’y rejoindre.

As you already know, I dream of a garden full of roses, and of a secret library. But my imaginary residence is also composed of a giant and luminous birdcage, of an attic filled with antics pieces of clothes, of an extravagant “cabinet de curiosités”, of a romantic winter garden… and of a Chinese living room – or, to be more precise, of a room decorated with authentic Asian furniture, and it would smell like cherry blossom all through the seasons. Today, why not come and join me in my Chinese room?

sakura_story_ii_by_hantenshi

« La véritable beauté, seul peut la découvrir celui qui mentalement a complété l’incomplet. (…) Dans la Chambre de Thé il appartient à chaque invité de compléter par l’imagination, selon ses goûts personnels, l’effet de l’ensemble. » Okakura Kakuzo, Le Livre du Thé.

Je suis plutôt d’accord avec cette façon de voir les choses, d'accord pour vous laisser imaginer les meubles pastels disposés aux quatre coins de la pièce, mais sachez seulement que ma Chambre de Thé s’anime de coloris rose pâle et vert d’eau. Le plafond, très haut, est orné d’un luminaire rose clair qui, le soir venu, diffuse une lumière douce, pour une ambiance tamisée propice aux bavardages. Quelle que soit l'heure où vous y entrerez, voici ce que vous trouverez à même le sol…

« True beauty could be discovered only by one who mentally completed the incomplete. (…) In the Tea-Room it is left for each guest in imagination to complete the total effect in relation to himself”. Kakuzo Okakura, The Book of Tea.

Th_

Thé Rose Damman Frères

(Thé noir de Chine non fumé, parfumé à l'huile essentielle de rose de Bulgarie)

Petits sablés maison au thé matcha.

Dans ce genre de salon, une large place est accordée aux découvertes littéraires en tout genre. Grisés par les effluves brûlants du thé à la rose, l'occasion me semble idéale d'échanger entre nous quelques extraits de nos romans favoris, lus à haute voix - voici celui que j'ai sélectionné pour vous...

“Il la portait à ses lèvres quand il vit soudain dans l’infusion jaune et limpide, l’image réfléchie d’une figure qui n’étais pas la sienne. Surpris, il regarda tout autour de lui sans découvrir personne. Le visage aperçu dans le liquide était à en juger par la coiffure celui d’un jeune samouraï. Il était singulièrement net, très beau et d’une délicatesse toute féminine. Et l’image renvoyée paraissait bien vivante car les yeux et les lèvres se mouvaient. Effaré par cette apparition mystérieuse, Sekinaï jeta le breuvage et se mit à examiner soigneusement le récipient. C’était un bol très simple, sans ornementation artistique d’aucune sorte. Il se fit apporter d’autre thé qu’il versa et au même instant l’étrange figure reparut, cette fois avec un sourire moqueur. Mais Sekinaï ne voulut pas se laisser envahir par la peur. –Qui que tu sois, murmura-t-il, tu ne te joueras pas de moi plus longtemps ! – Et il but le thé avec l’image qu’il contenait, puis s’en alla, se demandant s’il n’avait pas avalé un fantôme. » Lafcadio Hearn, "Dans une tasse de thé".

« He was raising the cup to his lips when he suddenly perceived, in the yellow transparent infusion, the image or reflection of a face that was not his own. Startled, he looked around, but could see no one near him. The face in the tea appeared, from the coiffure, to be the face of a young samourai: it was strangely distinct, and very handsome,- delicate as the face of a girl. And it seemed the reflection of a living face; for the eyes and the lips were moving. Bewildered by this mysterious apparition, Sekinai threw away the tea, and carefully examined the cup. It proved to be a very cheap water-cup, with no artistic devices of any sort. He found and filled another cup; and again the face appeared in the tea. He then ordered fresh tea, and refilled the cup; and once more the strange face appeared,- this time with a mocking smile. But Sekinai did not allow himself to be frightened. "Whoever you are," he muttered, "you shall delude me no further!" - then he swallowed the tea, face and all, and went his way, wondering whether he had swallowed a ghost.» Lafcadio Hearn, "In a cup of tea"

cat_arden

A la tombée de la nuit, nous pourrions nous attabler devant un large assortiment de sushis et de sashimis, mes préférés étant les sashimis au saumon, pour lesquels je pourrai faire des kilomètres en pleine nuit sans hésiter! Une fois repus, à vous de choisir: promenade au clair de lune ou films de samouraïs? Au douze coups de minuit, c'est à la lueur d'un ancien candélabre que je conduirai chacun vers ses appartements, pour une douce nuit de songes orientaux... ou une gigantesque bataille de polochons!!

matcha