Suite à deux de mes derniers articles, j'ai reçu quelques mails qui m'ont fait réfléchir aux messages que j'ai peut-être parfois fait passer sur ce blog sans m'en apercevoir... Alors je profite que cette espace soit avant tout un lieu dédié à l'expression pour revenir sur les 2 billets en question.

Following 2 of my latest posts, I received some emails that made me realized I may have upset some of you, as I've been writing about delicate subjects... Fortunately, this blog is dedicated to expression and creativity so I want to explain what I meant exactly as I wrote these 2 posts.


yeah

(C'est parti! Let's go!)

Tout d'abord, mon billet intitulée "Le village fantôme". J'y ai abordé, sans arrière-pensées, 2 sujets délicats - du moins pour tout ceux qui, comme moi, aiment les animaux- la chasse, et la corrida. Le fait que j'explique qu'en Corse, les week-end d'automne soient traditionnellement réservés à la chasse, le fait que je sois à moitié corse ou que l'un de mes 2 grand-père ai été un passionné de chasse ne signifie pas que j'approuve cette pratique.

First, my post entitled " The ghost town". I wrote shortly about hunting, and bullfight. It's true that in Corsica, autumn weekends are dedicated to hunting, it's true I'm half corsican and one of my 2 grandfathers loved hunting but this doesn't mean I like it too.

SelfPortraitasBooty

Julie Heffernan, "Self-portrait as booty"

Les toiles de Julie Heffernan, comme celle-ci par exemple, donnent un aperçu assez fidèle de mon sentiment de rejet  mêlé de dégoût quant à la chasse dite "sportive", celle qui consiste à accumuler des trophées et à se distraire en faisant fi de la valeur de la Vie. Cela dit, je m'efforce d'avoir un point de vue équilibré sur la question: dans de nombreux pays du monde, des hommes chassent pour se nourrir, et utilisent avec sagesse la moindre bribe de peau de l'animal qu'ils ont abattu. Dans ces mêmes pays sont organisés des safaris sanglants ou des massacres massifs, l'argent étant encore et toujours le dénominateur commun. Je ne suis pas choquée que des hommes chassent pour survivre, en réalité c'est l'argent qui dénature tout. Jamais je ne comprendrai que quelque chose d'aussi vulnérable et attendrissant qu'une petite boule de poil blanche sur la banquise puisse susciter un autre sentiment que le respect - je ne supporte pas la cruauté envers les animaux. Cette seule pensée me rend malade.

Julie Heffernan’s paintings, like this one for example, express perfectly my feeling of rejection towards “sportive” hunting, consisting in accumulating trophies and having fun without consideration for the value of Life. However, I'm trying to be sensible when I think about it: in many countries of the world, men have to hunt to live, and use with wisdom every piece of skin from the animal they killed. In these same countries, bloody safaris or massive massacres are organized, the attraction for money is the common denominator. I don't mind if men hunt to survive, the only thing that disturbs me is money, and what people are ready to do to earn more. I cannot understand that someone could act ith violence towards something as vulnerable and tender as a small white ball on the ice-barrier -  I can't stand it, this simple thought makes me sick.


wolf


De même pour la corrida. Dans cet article, j'y ai fait allusion en raison d'un souvenir d'enfance, le souvenir de beaux garçons virevoltant "courageusement" face à des bêtes imposantes. J'ignorais en ce temps-là la barbarie de ce jeu funèbre, je n'imaginais pas une seconde qu'il puisse se terminer dans le sang. J'espère au passage ne choquer aucun de mes visiteurs espagnols, mais je ne comprends pas que l'on puisse se réjouir d'un tel spectacle. A un autre niveau, j'avoue avoir été une insatiable consommatrice de foie gras... jusqu'à ce que je découvre comment il était fabriqué. Depuis, je n'en achète plus, de même que jamais je n'afficherai un bijou en ivoire, ou un manteau de fourrure. En résumé, j'estime qu'aucun de mes plaisirs, si exquis soit-il, ne justifie qu'un être vivant perde sa vie... ou sa dignité.


Elizabeth_Toll

Comme j'aimerai faire ça! / I wish I could do that!

***

Mon article intitulé "Egéries de papiers", a aussi suscité quelques réactions. Ce n'est pas plus mal finalement, parce que cela me permet de préciser quand même une chose importante: dans ce blog,  j'aime parler de bijoux "fantaisie" ou d'exception, de tissus rares, de haute couture... pour autant, je ne suis pas admirative du monde du luxe tel qu'il existe, et tel qu'il est représenté aujourd'hui -  la valeur marchande des créations Montblanc, par exemple, m'indiffère. Les heures de travail et de réflexion, le pouvoir de l'imagination, la dextérité, le goût de l'excellence, voilà ce qui me touche dans une robe éblouissante, ou, comme dans la série exposée dans le billet en question, dans la mise en lumière de plusieurs pièces de joaillerie. Bien que fascinée par l'éclat et la pureté des (rares) diamants que j'ai eu la possibilité d'admirer, je sais pourtant bien que le commerce du diamant n'est pas toujours aussi brillant que le produit lui-même, qu'à l'instant précis où je rédige ces lignes, ces pierres continuent d'alimenter les conflits armés dans bon nombre de pays, quand ce ne sont les conditions dans lesquelles ils sont extraits qui me tordent le cœur de honte. Rêveuse, mais pas aveugle. C'est entre autre cette campagne qui m'a ouvert les yeux.

mamie_gummer

(Nul diamant n'est indispensable pour resplendir...)

Je tenais quand même à parler de cette initiative parce que les mariages aussi réussis entre mode, joaillerie et littérature sont suffisamment rares pour être partagés! Le fait d'avoir choisi comme modèles des femmes  plusieurs générations m'a également semblé intéressant,  un peu à contre-courant de ce à quoi les publicitaires nous habituent. La lutte contre l'illettrisme, enfin, est une cause qui me tient à cœur (là encore, est-on bien sûr que l'argent récolté sera entièrement réinvesti dans cette cause?)

***

Voilà, j'espère avoir répondu à ceux de mes visiteurs que les 2 articles cités ont pu  mettre mal à l'aise, à l'avenir je ferais plus attention à la manière dont j'aborde les sujets "sensibles"... Et comme toujours je reste ouverte à la discussion!